La Ressourcerie ATRE fête ses 25 ans : bon anniversaire !

ATRE souffle ses 25 bougies en cette fin d’année 2015. Pour fêter ça, l’association d’économie sociale et solidaire inaugurera ses nouveaux locaux le 6 novembre à Ostreville et va également organiser sa première « nocturne du réemploi ».

 

Créée par Guy Bouffel, ATRE a officiellement vu le jour le 4 octobre 1990, mais c’est le mois de novembre, mois de l’économie sociale et solidaire, qui a été choisi par l’association pour fêter ses 25 ans d’existence. Et il y aura de quoi faire ! L’association d’économie sociale et solidaire va profiter de cet anniversaire pour montrer que ATRE évolue.

Et cela passe notamment par de nouveaux locaux, situés sur la route de Saint-Pol, à Ostreville. Le 6 novembre, ATRE y organisera des portes ouvertes.

Au programme, des visites guidées toutes les heures de 9 heures à 15 heures, avant une inauguration officielle à 16 h 30, en présence notamment du maire d’Ostreville, Anthony Pruvost, et du président de la communauté de communes, Marc Bridoux.

Le nouveau bâtiment abrite la plupart des ateliers de l’association de réinsertion, notamment la presse pour le recyclage du plastique et du papier, la collecte de vêtements, et bientôt le retour de l’atelier bûchettes. « Tout est aux normes, on devrait pouvoir reprendre prochainement », assure Yoann Caquière, le directeur de ATRE.

Ces portes ouvertes seront également l’occasion « d’expliquer ce qu’on fait là-bas, de faire une rétrospective des 25 ans pour montrer l’évolution de l’association », précise Yoann Caquière.

Il y aura également un concours photo pour les salariés, sur le thème « Qu’est-ce que ATRE représente pour moi ? » et des animations sur le thème du récup’art, pour fabriquer soi-même ses décos de Noël avec des objets de récup’.

La suite du programme pour cet anniversaire, ce sera le samedi 21 novembre, avec la « première nocturne du réemploi ».

Jusqu’à moins 40 % sur le magasin !

Pour cette première, la boutique de ATRE, rue de Canteraine à Saint-Pol, sera ouverte de 18 heures à 22 heures. Avec, chaque heure, une réduction de 10 % pour tout achat dans le magasin solidaire. Ce qui fait donc moins 40 % de 21 heures à 22 heures !

De quoi donner au moins envie de découvrir le nouveau magasin, plus lumineux et chaleureux, de l’association.

atre1

Portes ouvertes de ATRE le vendredi 6 novembre, route de Saint-Pol à Ostreville : visites guidées de 9 heures à 15 heures puis inauguration à 16 h 30. Première nocturne du réemploi au magasin ATRE, rue de Canteraine à Saint-Pol, le samedi 21 novembre de 18 heures à 22 heures.

>> ATRE se porte de mieux en mieux

Après avoir rencontré de grosses difficultés financières, ça va un peu mieux pour ATRE. « Après avoir perdu 50 000 euros par an pendant plusieurs années, on ne peut pas tout résorber en deux mois, mais la situation s’améliore. On devrait être dans le positif cette année », explique Yoann Caquière.

L’activité de l’association d’économie sociale et solidaire se développe, elle reçoit désormais 150 tonnes de meubles par an, 220 tonnes d’objets au total. « C’est quasiment deux fois plus qu’il y a deux ans », annonce le directeur. Son contrat avec le syndicat mixte porte également ses fruits. Avec ses nouveaux locaux, l’association a plus d’espace pour continuer à se développer. Soutenue financièrement à 70 % par des subventions, notamment du conseil départemental et des com de com des Vertes collines du Saint-Polois ainsi que du Pernois, ATRE (pour Artois Ternois récupération emploi) a pour mission d’aider des personnes en difficulté à s’insérer, en leur proposant un emploi qui peut durer jusqu’à un an.

>> Engagée dans une démarche progrès

Investie dans l’économie sociale et solidaire (ESS) depuis ses 25 ans d’existence, ATRE s’est récemment engagée dans la « démarche progrès pour l’ESS », lancée par le Département.

« Le but est de définir notre stratégie sur les trois prochaines années », explique Yoann Caquière, maintenant que le court terme est mieux maîtrisé. « C’est une démarche qui peut toucher tous les secteurs de notre structure, cela démarre en interne, en discutant avec les salariés et nos partenaires. », ajoute le directeur de ATRE. La démarche n’en est encore qu’à ses prémices, mais devrait au bout du compte apporter une meilleure organisation au sein de l’association.

Source : La voix du nord

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire