Les Bonnes Manières (41) et le CERR (09), nouveaux adhérents !

Le Conseil d’Administration du Réseau des Ressourceries, réuni le 12 juin 2018, a validé les adhésions de 2 structures en activité :

  • Les Bonnes Manières : Ressourcerie du Blésois est une Ressourcerie basée dans le Loir et Cher (41) à Blois. La Ressourcerie, dont l’activité a démarré en 2017, compte aujourd’hui 3 salariés. C’est le 4ème adhérent en région Centre Val de Loire ! Pour en savoir davantage : https://www.facebook.com/ressourceriedublesois/
  • Le Centre d’Expérimentation de la Récup’ et du Réemploi (CERR) – Ressourcerie Zéro Neuf a démarré son activité en 2016, elle compte aujourd’hui 5 salariés. L’association est basée à Bordes sur Arize en Ariège (09). Elle devient la 16ème structure adhérente en Occitanie. Pour découvrir cette association : www.cerr.fr

Le Réseau des Ressourceries compte ainsi 155 adhérents. Pour découvrir le Réseau des Ressourceries ou pour demander votre adhésion, n’hésitez pas à prendre contact avec nous ou à télécharger le pack adhésion en cliquant ici.

A bientôt !

Bientôt l’AG 2018 du Réseau des Ressourceries !

Plus que quelques jours à attendre avant l’Assemblée Générale 2018 du Réseau des Ressourceries !

Les 156 adhérents du Réseau des Ressourceries (Ressourceries en activité, Ressourceries en projet, collectivités territoriales, adhérents partenaires et Initiatives Collectives Régionales) seront cette année accueillies par la Recyclerie de Rillieux la Pape, dans le Rhône (Auvergne Rhône Alpes).

La matinée du lundi 25 juin sera l’occasion de présenter les différents rapports (moral, financier, d’activités de l’année 2017. L’après midi sera consacrée à des ateliers participatifs sur le projet associatif, les objectifs économiques, le plaidoyer, les Initiatives Collectives Régionales, ou encore les partenariats.

Le mardi 26 matin, l’Assemblée Générale Ordinaire continue avec le vote des résolutions, l’élection du Conseil d’Administration, etc. et des échanges avec les adhérents sur ces différents points.

Ces 2 jours permettront aussi aux 19 nouveaux adhérents de l’année 2017 de présenter leurs structures et d’échanger sur leurs bonnes pratiques !

Si votre structure (structure de l’ESS, collectivité territoriale) souhaite rejoindre le Réseau des Ressourceries, cliquez sur les liens suivants pour télécharger le pack adhésion Ressourcerie ou le pack adhésion partenaire.

A bientôt !

Le Réseau des Ressourceries, partenaire du Tour Alternatiba !

Le Réseau des Ressourceries est signataire de l’appel du tour Alternatiba.

Extrait de https://tour.alternatiba.eu :

« Alors que l’Accord de Paris a fixé l’objectif de limiter le réchauffement climatique à 1,5°C ou 2°C maximum d’ici la fin du siècle, la somme des engagements volontaires actuels des Etats du monde entier nous conduit en réalité à un réchauffement de 3,5°C et pouvant même aller jusqu’à 6°C ! Le dérèglement climatique, qui est déjà une tragédie pour des millions de personnes principalement dans les pays du Sud, est ainsi en passe de s’aggraver au point de menacer les conditions de vie civilisée à l’échelle planétaire, et même les conditions de survie de l’Humanité. L’aggravation est si rapide qu’elle concerne désormais non seulement les générations futures, mais aussi les enfants qui naissent aujourd’hui même. Que pouvons-nous faire ?

LES ALTERNATIVES ET LE TOUR ALTERNATIBA

Du 9 juin au 6 octobre 2018, le Tour Alternatiba s’élancera sur des vélos multiplaces pour un périple de 5800 kilomètres parcourant 200 territoires en France et dans les pays frontaliers, afin de diffuser partout un message porteur d’espoir : oui, les alternatives existent, nous pouvons vivre autrement, nous pouvons vivre mieux, et nous pouvons empêcher l’aggravation du dérèglement climatique !

Car les alternatives existent sur tous nos territoires, et dans tous les domaines ! Le Tour Alternatiba fera étape dans chacun des territoires traversés pour réunir les porteurs de ces alternatives, les mettre en lumière, et les faire découvrir au plus de monde possible.

Loin des fausses solutions, injustes, dangereuses et inefficaces, telles que la géo-ingénierie, les OGM, les agro-carburants, le nucléaire, loin des dérives des marchés carbone, des grands projets d’infrastructures inutiles et imposées, des accords de libre-échange et d’investissement qui renforcent le pouvoir des multinationales, des milliers d’alternatives concrètes aux causes du dérèglement climatique sont déjà mises en pratique tous les jours par des millions de personnes, d’associations, de collectivités territoriales…

Agriculture biologique et paysanne, consommation responsable, circuits-courts, cuisine végétarienne et végétalienne, relocalisation de l’économie, partage du travail et des richesses, reconversion sociale et écologique de la production, emplois climatiques, finance éthique, défense des biens communs comme l’eau, la terre ou les forêts, pêche durable, souveraineté alimentaire, solidarité et partage, réparation et recyclage, réduction des déchets, transports doux et mobilité soutenable, éco-rénovation, lutte contre l’étalement urbain et contre l’artificialisation des sols, préservation du foncier agricole, défense de la biodiversité, sobriété et efficacité énergétique, énergies renouvelables, villes en transition, éducation à l’environnement, etc. : les alternatives sont déjà là, elles évoluent, se rencontrent, permettent de créer des emplois de qualité et ne demandent qu’à être renforcées, développées, multipliées !

REJOIGNEZ-NOUS

Le Tour Alternatiba partira le 9 juin 2018 de Paris, ville où a été signé l’Accord de Paris pour le climat, et arrivera à Bayonne le 6 octobre, où se tiendra un grand Village des alternatives, quelques jours après la publication du prochain rapport spécial du GIEC.

N’attendons pas que la solution vienne d’en haut : nous avons une part déterminante d’actions à mener depuis la base pour réussir la transformation de nos modes de vie et changer le système. Nous pouvons changer concrètement les choses chacun-e à notre niveau sur nos territoires, tout en renforçant le rapport de force permettant d’obtenir les changements au niveau global.

C’est pourquoi nous serons présent·e·s sur les étapes du Tour Alternatiba cet été, et que nous appelons le plus grand nombre à nous y rejoindre ! »

Fête de la Récup’ 2018 à Paris

Les Ressourceries et recycleries d’Île-de-France sont heureuses de vous inviter pour la quatrième édition de la Fête de la Récup’ !

Une cinquantaine d’associations se réunissent pour vous montrer ce qu’il se cache derrière le réemploi solidaire. Elles rassemblent les initiatives concrètes qui œuvrent en faveur de l’environnement, de l’action sociale et des solidarités au travers de la prévention des déchets.

Ateliers, vente solidaire, concerts, spectacles, expos, et espaces de réparation vous attendent tout le weekend !

Cette année, une maison type sera reconstituée à 100% à partir du réemploi !
Aménagée à partir des meubles et objets des Ressourceries adhérentes, elle sera constituée de différentes pièces et accueillera “trucs et astuces” d’autrefois ainsi que des ateliers de réparation pour prolonger la durée de vie de nos objets.

Une exposition sur les “Visages des Ressourceries/recycleries” mettra en lumière les personnes qui, jour après jour, œuvrent au sein des structures du réemploi et font vivre ce secteur !

Un espace agora du réemploi permettra une réflexion collective sur les enjeux écologiques et les problématiques liés à la gestion des déchets.
La Fête de la Récup’ est un événement gratuit, festif et familial. Tout le week-end, venez participer au fonctionnement d’une Ressourcerie grandeur nature, aux multiples ateliers de réparation, de customisation et DIY, assister à des concerts, pièces de théâtre et défilés en plein air.

Infos pratiques

Samedi 16 juin: 11h – 22h
Dimanche 17 juin: 10h – 19h

Halle des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple, 75004 Paris
Métro Hôtel de Ville ou Saint-Paul

Programme disponible début mai sur : www.lafetedelarecup.org

Ressourceries, nos projets pour la planète !

Appel au vote !

Merci de voter et partager dans vos réseaux nos projets, sélectionnés dans le cadre de l’appel à projet « Mon projet pour la planète », par le Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire dans le cadre du Plan Climat, en cliquant sur les images ci-dessous pour leur donner vie. Date limite : 11 mai 2018.
on peut voter une fois pour autant de projets que l’on souhaite.

Important : Après vous être inscrit(e) et avoir voté, vous recevrez automatiquement un mail de « Bienvenue » de la plateforme « Mon projet pour la planète ». Il suffit de cliquer sur le lien pour valider votre compte utilisateur dans les 12h qui suivent, afin que votre vote soit bien pris en compte ! Par facebook et compte Google c’est direct Merci encore…

23 mai 2018 – Colloque à Roubaix : L’utilisation des matériaux de réemploi dans un processus créatif

Dans le cadre du projet Interreg RE C², les partenaires transfrontaliers du projet, en collaboration avec la SEM ville renouvelée, organisent le 23 mai 2018 un colloque sur l’utilisation des matériaux de réemploi dans l’architecture.

Le réemploi et les principes de l’économie circulaire sont les nouveaux enjeux pour chaque praticien de la construction et de l’art de bâtir. L’énergie consommée aujourd’hui par les bâtiments étant de plus en plus maîtrisée grâce à l’isolation, aux systèmes de chauffages plus performants et à  l’énergie renouvelable produite localement, c’est maintenant l’énergie grise comprise dans les matériaux qui prend de plus en plus de place dans le bilan énergétique global du bâti. Les matériaux de réemploi se présentent donc comme une opportunité de choix pour l’avenir de la construction.

Alors comment favoriser leur utilisation? Rendre obligatoire l’utilisation de ce type matériaux pourrait, une nouvelle fois, être perçu comme une entrave à l’exercice de la profession et serait contre productif. D’où le questionnement amené par ce colloque: « Comment convaincre plutôt que de contraindre ? » Il est essentiel d’aborder la problématique à partir de l’élément moteur et essentiel à tout architecte qui lui permet de porter son projet jusqu’à son exécution, à savoir la créativité.

Les objectifs de ce  colloque sont : tout d’abord montrer qu’à travers le temps, le réemploi a été une norme qui répondait à des impératifs pratiques et économiques, ensuite suggérer que cette réappropriation du passé peut devenir une des réponses aux défis environnementaux actuels et enfin réfléchir à intégrer cette démarche dans les outils numériques de demain.

Cet intitulé : « L’utilisation des matériaux de réemploi dans un processus créatif » sonne un peu comme un défi lancé à l’expertise de la profession, c’est aussi la conviction que les réponses à ce défi se trouvent dans les capacités des bureaux d’architectes à fonctionner comme bureaux d’études comme centres de recherches et comme laboratoires. C’est dans les projets qui ne sont pas encore réalisés que les solutions innovantes sont à découvrir.

Lors de ce colloque seront donc abordés à travers le temps trois visions différentes mais cependant complémentaires à travers un dialogue entre trois intervenants de choix :

  • Le premier chapitre abordera le passé et sera l’occasion de rappeler que l’utilisation des matériaux de réemploi était d’usage courant dans l’architecture jusqu’au début du XX siècle. L’orateur sera Vincent Heymans, licencié en Histoire de l’Art et Archéologie et docteur en Philosophie et Lettres. Il dirige la Cellule Patrimoine historique de la Ville de Bruxelles, chargée de la gestion et de la valorisation du patrimoine architectural. Il est également administrateur du site archéologique du Coudenberg dont il assure la direction scientifique et siège à la Commission Royale des Monuments et Sites de la Région de Bruxelles-Capitale.
  • Lors de la deuxième partie de l’événement, Philippe Samyn exposera la mise en œuvre du réemploi dans ses projets. C’est une problématique qu’il a intégré depuis longtemps dans la phase de conception de ses projets et à laquelle il tente, parfois avec succès, de convaincre ses clients. Il aborde aussi l’architecture comme une discipline globale qui intègre l’art, la science, l’ingénierie. Ceci peut être abordé également comme une réponse à la question: comment donner une présence à un bâtiment nouvellement construit qui dépasse l’expérience sensible que nous en avons dans le présent.
  • Le troisième chapitre sera logiquement le futur et l’apport des nouvelles technologies dans la mise en œuvre du réemploi. Nous pensons notamment à la manière de rendre gérable techniquement la prescription de matériaux de réutilisation : la facilitation de la gestion particulière de ces flux dans le contexte du BIM est un enjeu important.

Ce colloque se déroulera dans le premier bâtiment français Cradle to Cradle : la Maison du projet de la Lainière, à Roubaix (59). Cette maison du projet est conçue pour n’avoir aucun impact sur son environnement. Chaque élément est non seulement bio-sourcé mais démontable pour être, demain, réutilisé ailleurs et autrement. Elle est donc déjà aujourd’hui une banque de matières de qualité potentielle pour de futures constructions voulant intégrer des matériaux de réemploi.

Info et inscriptions : http://rec2.eu/Agenda-17-Les_materiaux_de_reemploi_dans_un_process_creatif

Au Recycle Tout (47), nouvel adhérent du Réseau des Ressourceries !

Le Conseil d’Administration du Réseau des Ressourceries, réuni le 3 avril 2018, a validé l’adhésion de l’association Au Recycle Tout, basée à Hautefage-la-tour, dans le Lot et Garonne (47), en Nouvelle Aquitaine.

Au Recycle Tout est en cours d’étude de faisabilité. C’est une « étude action » puisque l’activité a également démarré depuis quelques mois.

Bienvenue « Au Recycle Tout », qui devient ainsi le 22ème adhérent en Nouvelle Aquitaine et le 155ème adhérent au niveau national !

Pour adhérer au Réseau des Ressourceries, vous pouvez nous contacter et télécharger le pack adhésion en cliquant ici !

A bientôt !

Le catalogue 2018 des formations est disponible

Notre Pôle national de formation accompagne les projets de formation au cœur des Ressourceries.

Ces formations destinées aux porteurs de projet, techniciens de la réutilisation, encadrants techniques et responsables sont construites sur mesure pour répondre à vos besoins. Pour cela, téléchargez l’offre de formation ci-dessous et contactez-nous.

Vous pouvez consulter notre offre de formation en cliquant sur le lien suivant : Catalogue de formations Réseau des Ressourceries 2018 et consultez-nous pour obtenir les calendriers de formation.

Recobrada et Ressources&Vous rejoignent le Réseau des Ressourceries !

Le Conseil d’Administration du Réseau des Ressourceries, réuni le 13 février 2018, a validé les adhésions de 2 structures en activité :

  • Recobrada est une Ressourcerie basée en Haute Garonne (31) à Cazères. La Ressourcerie, dont l’activité a démarré en 2015, compte aujourd’hui 5 salariés. C’est le 16ème adhérent en Occitanie ! Pour en savoir davantage : http://www.recobrada.org/
  • Ressources&Vous a démarré son activité en 2017, elle compte aujourd’hui 1 salarié, 2 services civiques et 1 personne mise à disposition. L’association est basée à Saint Arnoult en Yvelines dans les Yvelines (78). Elle devient la 15ème structure adhérente en Île de France. Pour découvrir cette association : http://ressourcesetvous.org/

Le Réseau des Ressourceries compte ainsi 159 adhérents en février 2018. Pour découvrir le Réseau des Ressourceries ou pour demander votre adhésion, n’hésitez pas à prendre contact avec nous ou à télécharger le pack adhésion en cliquant ici.

A bientôt !

157 adhérents au Réseau des Ressourceries !

Le Conseil d’Administration du Réseau des Ressourceries, réuni le 12 décembre dernier, a validé l’adhésion de 2 nouvelles structures :

  • ABEJ Solidarité / Ressourcerie de l’ABEJsitué à Lille dans le Nord (59). C’est le 14ème adhérent en région Hauts-de-France. Pour en savoir plus : www.abej-solidarite.fr
  • AGCR-ALFA3A, situé à Saint-Genis Pouilly dans l’Ain (01). C’est le 31ème adhérent en région Auvergne-Rhône-Alpes. Pour en savoir plus : www.agcr.alfa3a.fr

Ces 2 nouvelles adhésions portent désormais à 157 le nombre de structures adhérentes au Réseau des Ressourceries !