Le Réseau des Ressourceries est une association au rayonnement national qui regroupe les Ressourceries de France.

Créée le 26 septembre 2000, cette association de loi 1901 résulte de l’ambition commune de plusieurs structures (associations, régies de collectivités territoriales, coopératives…), spécialistes du réemploi et de la réutilisation des objets, de créer un groupement professionnel.

L’association a pour objet : le regroupement, la synergie des compétences et des moyens, la professionnalisation, le développement, la représentation, la défense des intérêts de ses adhérents, la promotion d’initiatives, la formation, la sensibilisation à l’environnement du public, dans le respect des termes de la charte des “ Ressourceries”, chaque adhérent restant autonome dans son fonctionnement.

À cette fin, l’association envisage notamment la mise en œuvre des actions suivantes :

  1. la gestion et la promotion du concept “Ressourcerie” dans l’esprit de la Charte,
  2. la mise en réseaux d’acteurs régionaux, nationaux et internationaux travaillant sur des initiatives telles que définies dans la Charte des “Ressourceries” et la promotion de son objet dans l’espace européen et international,
  3. le groupement et la synergie de compétences, de moyens et de services utiles pour la professionnalisation et le développement de ces initiatives,
  4. la représentation et la promotion des notions de prévention des déchets et de réemploi/réutilisation  auprès des politiques publiques locales, régionales, nationales et européennes, et vis-à-vis de tout organisme public ou privé, société ou association, avec le souci d’établir des collaborations pour développer sans protectionnisme et coopérer,
  5. la réalisation d’études ou de recherches pour le développement de l’économie sociale et/ou solidaire dans le domaine des déchets et de l’éducation à l’environnement,
  6. l’organisation de réunions, la réalisation d’études ou de congrès dans les domaines relevant de son objet, ainsi que la mise en place de programmes de formation,
  7. l’aide à la création et au développement de nouvelles structures qui pourraient adhérer à l’association,
  8. l’aide à la création de dynamiques régionales.

Plus généralement, tous les moyens servant directement ou indirectement l’objet social de l’association.